728x90 AdSpace

  • Latest News

    La Forêt de Sénalba

    La Forêt de Sénalba




    Le massif du Sénalba est d’une superficie de 13700 ha situé dans les Monts des Ouled Nail, partie centrale de l’Atlas saharien, qui se trouvent dans le prolongement du Djebel Amour à l’Ouest et continuent, à l’est, par les Monts du Mzab et des Aurès . Le massif de Sénalba se trouve à près de 30 km des premières rides qui succèdent au cordon dunaire d’El Masrane et au Chott Zahrez Chergui (Carte. 1), à 350 Km d’Alger et à 6 Km de la ville de Djelfa entre 36°36 et 36°42 latitude Nord et 3° et 3° 12 longitude Est. La forêt du Sénalba est une forêt naturelle dont l’espèce dominante est le pin d’Alep (Pinus halepensis). 

    Le versant Nord se présente sous forme de futaie dont les arbres sont des individus d’une hauteur variant de 10 à 15mètres et de circonférence variant entre 1,20m et 1,60m dans les conditions optimales de développement, avec matorral à base de chêne vert (Quecus ilex), Genévrier (Juniperus oxycedrus), ciste (Cistus salvifolius), romarin (Rosmarinus tournefortii). La strate herbacée est assez dense à base d’alfa (Stipa tenacissima),de diss (Ampelodesma mauritanica). 

    Le versant sud, différent sur le plan morphologique, bénéficie de meilleures conditions topographiques, la strate arborée est plus dense avec des arbres plus ou moins droits atteignant 10 à 12mètres. La strate herbacée est pratiquement absente. Les peuplements sont constituées de futaies (Sénalba, Sahari), la frange périphérique est dégradée : elle est souvent cultivée et subit une forte pression (parcours, coupes de bois illicites). Le faciès continental du Pin d’Alep comporte un certain nombre d’espèces caractéristiques : Romarin, Globulaire, Hélianthèmes, Leuzea, Ciste..... La forêt de Pin d’Alep couvre dans ces zones plus de 150.000 ha. On y trouve aussi une steppe arborée à Genévrier de Phénicie dans les versants plus secs et plus exposés aux influences désertiques. 

    L’alfa, plante typique de la steppe s’introduit partout et se régénère par semis dans la forêt, alors qu’en milieu steppique ce mode de régénération est rare. La végétation de la région du Sénalba Chergui s’apparente aux formations forestières et à un degré moindre à celles steppiques. 

    La faune sauvage du senalba 

    La faune sauvage du Sénalba est représentée par plusieurs classes. Nous retrouvons : Les Mammifères(Chacal, le Gundi, la Gazelle de montagne, la Gerboise, l’Hérisson d’Algérie, l’Hyène), Le lièvre, le Sanglier (Sus scrofa) ; les Oiseaux (l’Aigle de bonelli, l’Aigle botté, l’Aigle Royal, l’Aigle des steppes, l’Alouette calandre, l’Alouette des champs, le Bec croise, le Bondrée apivore, la Caille des blés), les Reptiles (le Caméléon, la Couleuvre à collier, la Couleuvre de Montpellier, le Lézard vert, le Serpent commun, la Tarente.


    • Blogger Comments
    • Facebook Comments

    0 comments:

    Publier un commentaire

    Item Reviewed: La Forêt de Sénalba Rating: 5 Reviewed By: Algeria Gate
    Scroll to Top